Actions suisses: réussir son investissement en surperformant l’indice

L’objectif déclaré de bon nombre d’investisseurs consiste à obtenir une meilleure performance que l’ensemble du marché. Ceux qui ont investi dans le produit de placement «Banque Migros Swiss Equity Select» au cours des cinq dernières années y sont parvenus. L’histoire à succès se poursuivra durant les cinq prochaines années avec la nouvelle émission de ce produit de placement.

Continuer

Dans quel but et comment les jeunes de 18 à 29 ans épargnent-ils?

Plus de 90% des jeunes de 18 à 29 ans épargnent régulièrement. Ce groupe de population économise donc bien plus souvent que les personnes de plus de 55 ans. Telle est la conclusion d’un sondage représentatif de la Banque Migros. Celui-ci a été réalisé pour la troisième fois en octobre 2023, après 2019 et 2021. Parmi les plus jeunes sondés, la forme de placement la plus populaire reste la même que par le passé, mais l’objectif d’épargne principal a changé.

Continuer

Le marché du pétrole reste stable

Malgré une légère reprise, le potentiel de hausse des prix du pétrole reste fortement limité. Cela s’explique d’un côté par la crise de l’OPEP et les pays pétroliers traditionnels eux-mêmes, et de l’autre, par la concurrence toujours très forte des États-Unis.

Continuer

Épargner? Oui, certainement!

Le sondage 2023 sur l’épargne en Suisse le montre clairement: la sécurité est plus importante que jamais aux yeux de la population en matière de placements. Et, parmi les objectifs d’épargne, le souhait de se constituer un matelas financier pour faire face aux imprévus arrive en tête. Ce sont là deux des nombreuses conclusions d’un sondage représentatif sur le comportement d’épargne et de placement de la population suisse. Pour la troisième fois déjà, après 2019 et 2021, la Banque Migros a réalisé cette enquête avec l’institut d’études de marché Intervista.

Continuer

Renaissance du portefeuille mixte

Pendant des décennies, le portefeuille 60-40, comportant 60% d’actions pour assurer le rendement à long terme et 40% d’obligations pour garantir le rendement en période de volatilité, était considéré comme la règle d’or pour le mix de portefeuille. Ces dernières années, le portefeuille 60-40 a perdu de son importance en raison de la forte hausse des taux d’intérêt et de la faible performance des actions et des obligations qui y est liée. Dans le contexte de marché actuel, marqué par la fin probable des hausses de taux et l’attrait accru des obligations, il convient d’accorder davantage d’attention à un portefeuille diversifié au-delà des actions.

Continuer

Quel avenir pour la Chine?

L’année dernière, les actions chinoises ont déçu. La crise de l’immobilier, le chômage des jeunes, la politique économique et les tensions géopolitiques pèsent sur la confiance dans le marché chinois. La Chine n’attire-t-elle plus les investisseurs ou le marché des actions chinois est-il trop impacté?

Continuer