Investir à long terme s’avère payant

Les actions sont trop risquées, la Bourse est un casino – pour ces raisons ou pour d’autres encore, bon nombre de ménages suisses se détournent des placements en actions et préfèrent bien souvent déposer leurs économies sur un compte d’épargne. Mais en agissant ainsi, ils passent à côté d’un potentiel de rendement considérable à long terme.

Continuer

«Les craintes de récession sont exagérées»

La Réserve fédérale américaine renonce à de nouvelles hausses des taux durant l’année en cours, et la Banque centrale européenne a une nouvelle fois reporté une telle mesure. L’affaiblissement de l’économie mondiale inquiète néanmoins beaucoup d’investisseurs. Notre économiste en chef, Christoph Sax, expose dans cette interview les aspects dont ils doivent tenir compte aujourd’hui.

Continuer

Wall Street dicte la mesure

Sur le plan géographique, ce n’est qu’une rue d’un peu plus d’un kilomètre de long au cœur de Manhattan. Mais son influence s’étend bien au-delà. «Wall Street» est à la fois le centre financier des États-Unis et la principale place boursière mondiale. Elle impacte tous les marchés importants du monde de la finance.

Continuer

Le lundi maudit

Lundi matin, le réveil vous arrache au sommeil. Vous aimeriez continuer à dormir, mais une nouvelle semaine commence. Sous la douche, vous pensez au travail qui vous attend alors que la radio passe «Manic Monday», le hit des années quatre-vingt. Votre humeur ne s’améliore pas. C’est le blues classique du lundi matin. Et pour la Bourse suisse aussi, la semaine de négoce commence moyennement.

Continuer

Pourquoi conserver des obligations?

Les rendements des emprunts d’État dans des pays comme l’Allemagne, la Grande-Bretagne ou la Suisse restent proches des plus bas historiques. De nombreux investisseurs se demandent peut-être alors pourquoi continuer à conserver des placements à revenu fixe. Malgré des taux bas, les obligations de haute qualité jouent toujours un rôle important dans un portefeuille bien diversifié.

Continuer

2019 sera-t-elle l’année des actions de type Value?

En dépit des récentes périodes d’instabilité boursière, les titres dits de croissance (Growth) ont largement distancé les valeurs de substance (Value) sur le marché américain des actions. Depuis 2008, une grande partie des gains de cours se répartissent entre des actions de croissance telles qu’Amazon, Apple, Facebook, Alphabet et Netflix. L’année boursière 2019 verra-t-elle un retour de balancier en faveur des titres de substance?

Continuer