La prévoyance optimale des indépendants

En tant que travailleur indépendant, vous disposez de différentes possibilités de prévoyance. Les aspects tels que la forme juridique de votre entreprise, le niveau de revenus ou le besoin en couverture de risque sont déterminants pour votre choix.

«Mon entreprise constitue ma prévoyance vieillesse». C’est ce que déclarent beaucoup d’indépendants. Leur espoir est de pouvoir revendre un jour leur entreprise en réalisant un bénéfice et financer leur retraite grâce au produit de la vente. Or, c’est souvent un mauvais calcul. Ceux qui privilégient la sécurité investissent non seulement dans leur propre entreprise mais aussi dans la constitution d’une prévoyance. Pour ce faire, le pilier 3a est recommandé ou, si c’est possible, l’affiliation à une caisse de pension pour travailleurs indépendants.

Pour les personnes morales, l’affiliation à une caisse de pension est obligatoire

La forme juridique choisie pour l’activité indépendante est déterminante pour les possibilités de prévoyance. Si la forme choisie est une personne morale, c’est-à-dire une SA ou une Sàrl, l’entrepreneur est automatiquement considéré comme un employé et doit s’affilier à une caisse de pension. Parallèlement, il est possible de verser chaque année jusqu’à 6768 francs (à partir de 2019: 6826 francs) dans le pilier 3a et de déduire ce montant de l’impôt sur le revenu.
En tant qu’entrepreneur propriétaire d’une telle société, vous devez payer des primes d’assurance chômage et d’assurance accidents professionnels obligatoire. À cela s’ajoutent des obligations importantes en matière de comptabilité.

Les sociétés de personnes offrent de nombreuses options

Compte tenu des obligations comptables et relatives au droit social, de nombreux indépendants choisissent la forme d’une personne physique plutôt que d’une personne morale, qu’il s’agisse d’une entreprise individuelle ou d’une autre société de personnes. Cette décision vous permet d’envisager différentes options pour l’organisation de votre prévoyance:

  • Contrairement aux chefs d’entreprise employés par leur SA ou leur Sàrl, les propriétaires d’une société de personnes ne doivent pas obligatoirement s’affilier à une caisse de pension. Ils sont en revanche autorisés à verser chaque année jusqu’à 20% de leur revenu net dans le pilier 3a, au maximum 33 840 francs, et 34 128 francs à partir de 2019 (grand pilier 3a).
  • Si vous employez des collaborateurs en qualité de chef d’une société de personnes, vous devez impérativement les assurer auprès d’une caisse de pension en cas de dépassement du salaire minimum, p. ex. auprès de l’institution de prévoyance de votre association professionnelle ou d’un autre prestataire. Vous pouvez alors également vous affilier volontairement à la caisse de pension de vos collaborateurs. Dans ce cas, vous pouvez déduire jusqu’à 6768 francs du pilier 3a (petit pilier 3a) en plus de vos primes de caisse de pension.
  • Si vous êtes chef d’une société de personnes et que vous n’avez pas d’employés, c’est avant tout votre association professionnelle qui entre en ligne de compte pour l’affiliation facultative à une caisse de pension, conjointement avec les déductions possibles pour le «petit pilier 3a» mentionnées plus haut. (S’il n’existe pas de prévoyance corporative, vous pouvez vous affilier à la Fondation institution supplétive LPP. Celle-ci ne couvre toutefois que des prestations minimales.)

Quels sont les avantages et les inconvénients?

Les solutions de prévoyance avec un «petit pilier 3a» et l’affiliation à une caisse de pension sont plutôt conseillées pour les bénéficiaires de revenus élevés. Car en sus des versements 3a d’un maximum de 6768 francs, vous pouvez déduire chaque année jusqu’à 25% de votre salaire annuel AVS à titre de prime d’épargne, à hauteur de 211 500 francs au maximum. Un autre avantage de cette variante est la protection du risque, qui est automatiquement assurée par la caisse de pension en cas de décès et d’invalidité.
La variante avec «grand pilier 3a» et sans affiliation à une caisse de pension offre pour sa part l’avantage d’être très simple et flexible. En fonction de votre profil de risque personnel, vous pouvez par exemple opter pour un compte de prévoyance et divers fonds de prévoyance avec différentes parts d’actions. La Banque Migros vous offre en outre le choix entre des placements traditionnels et des placements durables. À l’inverse, les caisses de pension ne proposent des solutions de placement individuelles (plans dits 1e) qu’aux bénéficiaires de revenus élevés.
Compte tenu de la multitude des offres de prévoyance, il est recommandé de faire appel à des experts en planification financière. La Banque Migros vous aide à trouver la solution qui vous convient.

Articles similaires

2 commentaires La prévoyance optimale des indépendants

    1. Bonjour,
      Vous pouvez également constituer une fortune en dehors de votre prévoyance liée (pilier 3a), cela veut dire dans le cadre de la prévoyance libre (pilier 3b). Par exemple, les plans d’épargne en fonds avec des quotes-parts d’actions plus élevées sont une option. Pour les revenus plus élevés, la déductibilité fiscale des cotisations du pilier 3a joue un rôle décisif, de sorte que le rendement net du pilier 3a est souvent supérieur à celui du pilier 3b.
      Avec mes meilleures salutations, Urs Aeberli

Laisser un commentaire

Nous apprécions la discussion ouverte dans les commentaires, à condition cependant que ceux-ci aient un rapport concret avec le thème de l'article. Davantage à ce sujet dans nos règles en matière de commentaires.

* Champs obligatoires