Ma maison est-elle énergivore?

Vous aimeriez savoir quelle est l’efficacité énergétique de votre logement en propriété? Le «Certificat énergétique cantonal des bâtiments» (CECB) est là pour vous aider. Mais qu’est-ce qui se cache derrière ces quatre lettres?

CECB

Le Certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB) a été lancé par les directeurs cantonaux de l’énergie afin d’évaluer et de comparer l’efficacité énergétique des bâtiments. L’outil garantit une plus grande qualité et une meilleure transparence en matière de rénovation, car l’immobilier est un levier important de la transition énergétique. Selon les statistiques de l’Office fédéral de l’énergie, le chauffage des locaux absorbe 31,3% de la consommation intérieure d’énergie finale. Ce besoin peut être considérablement réduit par des mesures intervenant sur l’enveloppe des bâtiments et par des installations techniques efficaces.
Le CECB vous indique, d’une part, l’efficacité énergétique de votre bâtiment. De l’autre, il montre combien d’énergie est nécessaire en cas de comportement résidentiel «normal». Il peut être délivré pour les maisons individuelles, les immeubles collectifs et les bâtiments publics et ce, tant pour les immeubles existants que pour les projets de construction (pour ces derniers, sous forme de «CECB Nouveau bâtiment»). L’évaluation s’effectue indépendamment du comportement résidentiel du propriétaire actuel et convient donc également pour l’estimation des coûts d’exploitation en cas de changement de propriétaire.
Le CECB répartit les besoins énergétiques en différentes classes d’énergie de A à G, comme pour les appareils électriques. La classe A correspond au niveau d’efficacité le plus élevé, tandis que la classe G indique un fort potentiel d’amélioration. Sont pris en compte à la fois l’état de l’enveloppe du bâtiment et les installations techniques (voir tableau).

Caractéristiques typiques des classes CECB sur l’étiquette énergétique


Source: CECB

Veuillez noter que les normes Minergie applicables aux bâtiments ne se reflètent pas directement dans le CECB. En effet, elles sont définies différemment et imposent des exigences supplémentaires – Minergie impose par exemple un système de ventilation et le respect de prescriptions concernant le confort d’habitation. En principe, les mises à niveau Minergie correspondent au moins à la classe CECB C ou supérieure. Les nouveaux bâtiments Minergie correspondent au minimum à la classe B et les bâtiments Minergie-P à la classe A. Mais cela ne vaut pas inversement: les bâtiments à bonne classification CECB ne remplissent pas automatiquement les normes Minergie. Et encore une chose: les maisons à énergie positive – c’est-à-dire les biens immobiliers respectant les normes les plus strictes, qui consomment moins d’énergie qu’ils n’en produisent eux-mêmes – ne peuvent absolument pas recevoir de CECB.
Le CECB est toujours une description de l’état. L’expert CECB identifie les faiblesses du bâtiment et les consigne factuellement dans un rapport de quatre pages. Pour un tel travail, l’expert de Migrol, par exemple, facture 600 francs pour une maison individuelle. C’est de l’argent bien investi, car le CECB présente de multiples avantages:

  • une évaluation standardisée et une présentation claire de l’état énergétique de l’enveloppe du bâtiment et des installations techniques;
  • des indications sur le renouvellement de parties du bâtiment ou d’installations techniques;
  • le CECB est standardisé dans toute la Suisse et indépendant du comportement résidentiel des habitants. Cela permet une comparaison des biens immobiliers lors des décisions d’achat et de location;
  • les cantons appliquant les MoPEC 2014 dans leurs lois sur l’énergie («Modèle de prescriptions énergétiques des cantons») lient l’autorisation de pouvoir remplacer le chauffage au fait que le bâtiment atteigne la classe D dans l’efficacité énergétique globale du CECB. Les MoPEC 2014 sont en vigueur dans les cantons de Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Lucerne, Obwald, Vaud et du Jura, et d’autres suivront.

CECB Plus

Le CECB Plus est focalisé sur l’analyse de l’efficacité énergétique actuelle du bâtiment. Et si vous voulez savoir comment rénover votre maison pour améliorer son efficacité énergétique, vous devriez faire établir le CECB Plus. Car ce dernier complète le CECB par un rapport de conseil de plusieurs pages. Il comporte, d’une part, une description détaillée de l’état actuel et propose, de l’autre, une à trois variantes de modernisation permettant d’accroître l’efficacité énergétique de votre immeuble (voir tableau):

  • Situation actuelle: le rapport de conseil décrit en détail l’enveloppe du bâtiment et les installations techniques en leur état actuel et procède à une évaluation énergétique. L’indicateur Qh détermine ainsi l’efficacité de l’enveloppe du bâtiment par le biais du besoin de chaleur pour le chauffage. Il retient donc la qualité énergétique des fenêtres ainsi que l’isolation thermique des murs, des toits et des sols. Pour évaluer l’efficacité globale, on se base en outre également sur le besoin d’énergie pour le chauffage et l’eau chaude ainsi que sur un besoin d’électricité standardisé.
  • Variantes: le rapport de conseil indique, outre la situation actuelle, différentes variantes de modernisation adaptées à vos besoins individuels. Chaque variante comporte les coûts d’investissement et d’énergie ainsi que les économies d’énergie. (Il convient de garder à l’esprit que ces variantes peuvent inclure des coûts pour des composants qui devraient de toute façon être remplacés dans les années à venir, ce qui relativise le montant total de l’investissement.) Les variantes englobent également des suggestions pour la mise en œuvre des mesures et la procédure permettant d’obtenir des subventions. Les autres chapitres du rapport présentent en détail les pertes de chaleur par transmission, le besoin en énergie finale et les coûts annuels des différentes variantes proposées. En outre, ils indiquent les taux de subvention du programme d’encouragement de même que les coûts des mesures, et expliquent comment fonctionne le calcul de la rentabilité. Quant aux annexes de ce document, elles contiennent notamment des détails sur les variantes de modernisation et les résultats des calculs.

Extrait d’un CECB Plus avec situation actuelle et variantes

 État actuelFenêtres et toitFenêtres, toit et photovoltaïqueFenêtres, toit, photovoltaïque et pompe à chaleur
Coûts énergétiques annuels (CHF/a)5167361526101495
Année de construction/année de rénovation1962000
Total de la surface de consommation d’énergie (m2)353353353353
Utilisations mixtesMaison individuelleMaison individuelleMaison individuelleMaison individuelle
Sources d’énergie chauffage / eau chaudeGazGazGazÉlectricité
Calcul sommaire des déperditions calorifiques de base (selon SIA 384.201) en kW, utilisation standard/occupation et utilisation actuelles24/2418/1818/1818/18
Déperditions calorifiques spécifiques selon SIA 380/1 / valeur limite corrigée, déperditions calorifiques spécifiques, effectives (W/m2)60/2545/2545/2545/25
Chauffage (kWh/a)60'91438'09638'09612'423
Eau chaude (kWh/a)7554756475642466
Électricité (kWh/a)3636355535553466
Ventilation (kWh/a)105105105105
Coût total des mesures, y compris coûts liés au projet (CHF)08685111'805151'805
Total des subventions (CHF)0-11'500-21'500-23'500
Total des coûts initiaux (CHF)075'30590'305128'305

Source: CECB Plus, service Énergie de Migrol

En résumé, le CECB Plus fournit les éléments suivants en complément du CECB:

  • une liste de mesures pour améliorer l’efficacité énergétique. Celles-ci peuvent être appliquées de différentes manières;
  • une priorisation des mesures adaptée aux besoins individuels et aux possibilités financières du propriétaire immobilier;
  • la possibilité de calculer, de représenter et de comparer trois variantes;
  • une estimation des coûts d’investissement et des économies réalisables sur les frais d’entretien et d’exploitation;
  • des propositions d’extensions futures de l’immeuble;
  • le calcul des subventions;
  • le CECB Plus est considéré comme base pour la demande de subventions (programme Bâtiments).

Les coûts d’établissement d’un rapport de 30 pages s’élèvent à 1800 francs pour une maison individuelle s’il est réalisé par l’expert de Migrol, par exemple. De nombreuses villes et cantons participent toutefois aux coûts du CECB Plus. Saisissez votre numéro postal d’acheminement dans www.energiefranken.ch, ouvrez l’onglet «Conseil» et appelez le site web CECB. Sur les pages internet correspondantes des cantons, vous pourrez consulter le montant des subventions.

Comment puis-je obtenir un CECB ou un CECB Plus?

Le CECB et le CECB Plus sont délivrés exclusivement par des spécialistes certifiés. Vous trouverez une liste sur le site web CECB. Pour que le document puisse être établi correctement, l’expert doit visiter le bâtiment préalablement. Il pourra ainsi en identifier les faiblesses avant d’élaborer et de composer des variantes de modernisation optimales pour le CECB Plus. Vous recevrez ensuite le rapport complet sous forme électronique et sur papier.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Nous apprécions la discussion ouverte dans les commentaires, à condition cependant que ceux-ci aient un rapport concret avec le thème de l'article. Davantage à ce sujet dans nos règles en matière de commentaires.

* Champs obligatoires