Person wrapped in gold and silver space blanket

L’or reste une valeur refuge

Or

Dans un contexte d’escalade de la crise en Ukraine, l’or reste fidèle à sa réputation de valeur refuge. Face à la hausse des risques de croissance et d’inflation, l’or devrait rester recherché en tant que composante de diversification des portefeuilles. 

Avec le déclenchement de la guerre en Ukraine, le prix de l’or s’est littéralement envolé début mars, atteignant brièvement 2070 dollars, son plus haut niveau depuis août 2020. Avec une performance d’environ 6% depuis le début de l’année, le métal précieux a une fois de plus fait honneur à sa réputation de valeur refuge dans un environnement volatil. Tant que la guerre en Ukraine marquera l’actualité des marchés financiers, l’or restera demandé dans sa fonction de monnaie de crise. Les risques de baisse augmentent toutefois parallèlement à une éventuelle désescalade de la crise ukrainienne. 

L’or comme diversificateur

Compte tenu de la hausse des risques de croissance et d’inflation, nous prévoyons toutefois une augmentation continue de la demande d’or, même en cas d’amélioration rapide du contexte géopolitique. Les investisseurs s’inquiètent de plus en plus de la réaction des banques centrales en matière de politique monétaire face à la combinaison d’un environnement macroéconomique qui s’assombrit et d’une forte dynamique inflationniste. L’or devrait donc rester un élément de diversification recherché dans les mois à venir. Cela devrait limiter dans un premier temps les éventuelles pertes en cas de détente géopolitique rapide.

Des taux d’intérêt plus élevés limitent le potentiel 

D’un autre côté, le métal précieux perd de son attrait avec la hausse des taux d’intérêt. La perspective d’un resserrement de la politique monétaire et d’un affaiblissement correspondant de la dynamique de l’inflation signifie des vents contraires pour le prix de l’or. Cela devrait limiter les hausses de prix durables à moyen terme et créer une pression sur le prix du métal précieux à plus long terme. Nous nous attendons à ce que le prix de l’or évolue dans une fourchette relativement large autour de 1900 dollars au deuxième trimestre. En fonction de l’évolution des risques géopolitiques, il est tout à fait possible que l’or franchisse à nouveau la barre des 2000 dollars. Vers la fin de l’année, nous prévoyons une baisse en direction des 1800 dollars. 

Articles similaires