Des informations trompeuses

Le flux d’informations ne cesse d’augmenter. Dois-je véritablement les parcourir toutes pour bien gérer mon argent?

«A une certaine époque, on avait besoin d’informations pour résoudre un problème. Aujourd’hui, les informations elles-mêmes sont devenues un problème! » Ainsi s’exprime le spécialiste des médias Neil Postman. De fait, nous sommes soumis aujourd’hui à un bombardement continu de nouvelles quand bien même leur qualité et leur pertinence sont sujettes à caution.

Consommation des média: un job à plein temps
L’utilisation des médias a fortement augmenté avec l’arrivée d’internet et des smartphones dès l’année 2000.
L’utilisation des médias a fortement augmenté avec l’arrivée d’internet et des smartphones dès l’année 2000 (nombre d’heures par semaine).

D’où mon conseil: passez-vous allègrement de la prochaine «breaking news»! Vous ne manquerez rien. Au contraire!

Celui qui est rivé en permanence et en temps réel aux actualités boursières court le danger de prendre de plus mauvaises décisions que celui qui les ignore. Pourquoi? Quand j’achète une action et que je vérifie le cours de celle-ci une minute plus tard, je risque d’être déçu avec une probabilité de 49,8% en voyant que j’aurais pu en faire l’acquisition à un prix plus avantageux. Une heure plus tard, avec une probabilité de 48,7% cette fois, mon action demeure en zone négative. Après une journée, mon risque de perte n’est accessoirement tombé qu’à 46%. Ainsi est faite la psyché humaine qui souffre davantage d’une perte que d’un gain supérieur réalisé durant le même laps de temps. Lorsque je consulte en permanence le cours d’une action et que j’assiste en temps réel à des pertes, je commence à douter de ma stratégie. Même si celle-ci s’avère fructueuse à long terme. Quelle parade mettre en oeuvre? Attendre une année avant de vérifier l’évolution de ses actions. Le risque de pertes n’est alors plus que de 30% environ.

Comment gérez-vous le flux d’informations? Participez au débat!

Autres articles au sujet des placements:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Nous apprécions la discussion ouverte dans les commentaires, à condition cependant que ceux-ci aient un rapport concret avec le thème de l'article. Davantage à ce sujet dans nos règles en matière de commentaires.

* Champs obligatoires