Qu’est-ce qui distingue les fonds indiciels de l’ETF?

Ceux qui souhaitent investir de manière indexée ont le choix entre l’Exchange Traded Fund et les fonds indiciels. Ces deux catégories de produits permettent d’économiser des coûts et de réduire les risques. Le choix de l’instrument adapté dépend des besoins de l’investisseur.

Les placements indexés jouissent d’une grande popularité, d’autant plus qu’ils constituent un moyen simple de diversifier le portefeuille. Les fonds indiciels et les Exchange Traded Funds (ETF) sont considérés comme moins risqués par rapport aux placements directs dans des titres individuels. En effet, ils reproduisent un indice de référence et couvrent donc un grand nombre de titres. L’univers mondial des indices est très complet. Les placements représentatifs d’indices permettent de diversifier les portefeuilles dans toutes les classes d’actifs à l’échelle mondiale. Il existe des indices non seulement pour les marchés nationaux, mais aussi, par exemple, pour certains secteurs, catégories de solvabilité (pour les obligations) ou groupes de pays. Ils peuvent être représentés aussi bien avec des fonds indiciels qu’avec des ETF. Toutefois, il existe certaines différences que les investisseurs doivent prendre en considération.

Les fonds indiciels ne sont pas négociés en bourse

La principale différence entre l’Exchange Traded Fund et les fonds indiciels réside probablement dans le fait que les ETF sont négociés en Bourse, alors que les fonds indiciels ne le sont pas. Les investisseurs peuvent acheter et vendre des ETF à tout moment pendant les heures d’ouverture de la bourse. Le prix de l’Exchange Traded Fund évolue au même rythme que l’indice de référence au cours de la journée. 

En revanche, les fonds indiciels sont négociés par l’intermédiaire de la banque principale ou du promoteur de fonds. Leur prix n’est fixé qu’une fois par jour (après clôture de la bourse). Le prix est égal à la somme des cours de clôture des titres représentés dans le fonds. La majorité des fonds indiciels peuvent être négociés quotidiennement. Les investisseurs doivent cependant garder un œil sur la clôture de la souscription ou du rachat. Celle-ci peut varier considérablement en fonction du prestataire et du marché. Elle a lieu généralement entre 12h00 et 16h00. Certains fonds, p. ex. pour les placements des pays émergents, doivent être souscrits la veille.

Comparaison des ETF et des fonds indiciels

 ETFFonds indiciels
Objectif du placementIllustration d’un indice de référenceIllustration d’un indice de référence
Négoce en BourseOuiNon
NégoceA lieu au cours acheteur ou vendeur actuelA lieu par l’intermédiaire du promoteur de fonds / de la banque principale
Établissement du coursEn coursEn fin de journée
Coûts– Droit de timbre
– Courtage (du fait de la banque)
– Frais boursiers
– Écart cours vendeur/cours acheteur
– Frais de gestion du promoteur du fonds
– Droit de timbre: uniquement pour les fonds étrangers
– Courtage (du fait de la banque)
– Commission d’émission et de rachat
– Frais de gestion du promoteur du fonds
Ventes à découvertPossiblePas possible
Durée IllimitéIllimité

Transactions à l’origine des coûts

Les conséquences en termes de coûts doivent être clarifiées individuellement. D’un point de vue fiscal, les fonds indiciels suisses présentent un avantage, car ils ne sont pas soumis au droit de timbre de négociation ni au droit de timbre. Pour les fonds indiciels étrangers, la taxe n’est prélevée qu’à l’achat et s’élève à 0,15%. En revanche, les ETF sont traités comme des actions et sont soumis au droit de timbre de négociation lors de l’achat et de la vente. Il est de 0,075% pour les produits nationaux et de 0,15% pour les produits étrangers (voir tableau). Plus un portefeuille d’ETF est réalloué régulièrement, plus ces coûts sont importants et affectent la performance. En cas de plusieurs transactions, le coût du droit de timbre est rapidement supérieur aux frais de gestion annuels, qui ont fortement baissé ces dernières années, tant pour les ETF que pour les fonds indiciels. En particulier, les investisseurs souhaitant une courte durée de conservation des produits devraient tenir compte de cet aspect.

Pour le traitement du négoce de titres, la banque prélève des frais de transaction, également appelés courtage, tant pour les ETF que pour les fonds indiciels. Ceux-ci peuvent varier d’une banque à l’autre. En outre, pour les fonds indiciels, une commission d’émission et de rachat peut être prélevée. Pour le traitement de la transaction boursière, des frais de bourse sont également débités pour l’Exchange Traded Fund.

Aperçu approximatif des coûts Négoce Exchange Traded Fund / fonds indiciels via e-banking

Achat d’ETF vs. Fonds indiciels pour 10'000 CHF
DomicileProduits suissesProduits étrangers
Fonds indicielsETFFonds indicielsETF
Courtage40 CHF40 CHF40 CHF40 CHF
Droit de timbre de négociation fédéral-7.50 CHF (0.075%)15 CHF (0.15%)15 CHF (0.15%)
Taxe d’exécution de Bourse-3.20 CHF (1.70 CHF +0.015%)-3.20 CHF (1.70 CHF +0.015%)
Total40 CHF50.70 CHF55 CHF58.20 CHF
Vente ETF vs. Fonds indiciels pour 10'000 CHF
DomicileProduits suissesProduits étrangers
Fonds indicielsETFFonds indicielsETF
Courtage40 CHF40 CHF40 CHF40 CHF
Droit de timbre de négociation fédéral-7.50 CHF (0.075%)-15 CHF (0.15%)
Taxe d’exécution de Bourse-3.20 CHF (1.70 CHF +0.015%)-3.20 CHF (1.70 CHF +0.015%)
Total40 CHF50.70 CHF40 CHF58.20 CHF
Total Achat et vente80 CHF101.40 CHF95 CHF116.40 CHF

Étant donné que l’Exchange Traded Fund peut être négocié en Bourse à tout moment, un prix doit être constamment fixé pour le produit. Les investisseurs doivent donc également tenir compte de l’écart cours acheteur/cours vendeur (également appelée spread). Le cours acheteur correspond au prix le plus élevé auquel les investisseurs sont disposés à acheter un titre. En revanche, le cours vendeur est le taux le plus bas auquel les investisseurs ou les courtiers vendraient le titre. La différence entre les deux cours est l’écart entre cours vendeur et cours acheteur. En cas de liquidité insuffisante, de faible volume de négoce ou d’absence d’offre, il peut arriver que l’écart acheteur/vendeur s’ouvre et que le prix du produit soit faussé. Lorsqu’un Exchange Traded Fund est répertorié sur plusieurs places boursières, cela vaut la peine de comparer l’écart acheteur/vendeur des différentes places boursières. Le prix de l’Exchange Traded Fund peut varier au cours de la journée et en fonction de la plateforme de négoce. Cependant, il est visible à tout moment par l’investisseur. 

Ce n’est pas le cas pour les fonds indiciels: étant donné que le prix de ces produits n’est fixé qu’une fois par jour après la clôture de la souscription, l’investisseur ne sait pas exactement à quel prix il achètera les parts du fonds. Seule la valeur d’inventaire nette (Net Asset Value, NAV) de la veille donne une indication sur le prix. Tous les investisseurs qui effectuent un achat le même jour (avant la clôture de la souscription) reçoivent le même prix par part.

Aucun favori clair

Quel est donc l’instrument de placement le plus approprié? Il n’y a pas de réponse claire possible. Le choix du produit dépend de la stratégie de placement et de la situation financière de l’investisseur. Les investisseurs professionnels misent à la fois sur les ETF et sur les fonds indiciels. Lors de la sélection, ils accordent une attention particulière à la stratégie, à la gestion du fonds, aux coûts, aux liquidités et au volume du fonds.

En ce qui concerne les possibilités de placement, les stratégies ou les classes d’actifs, les ETF offrent généralement un éventail de placements plus diversifié que les fonds indiciels. Cela peut être bénéfique si l’on veut investir en dehors des grands marchés traditionnels. En outre, les fonds indiciels peuvent parfois exiger des montants d’investissement minimaux. Pour les investisseurs privés, cela peut constituer un obstacle à l’entrée. En revanche, les ETF ont des montants minimaux d’investissement faibles, voire nuls.

L’analyse des coûts doit tenir compte de différents aspects. Le pays de domicile du fonds, les impôts occasionnés, les frais de gestion et la durée de détention prévue jouent notamment un rôle dans celle-ci. Si les investisseurs ne souhaitent investir qu’à court terme en Suisse, les fonds indiciels sont généralement avantageux. Dans le cas d’investissements à long terme, les coûts annuels récurrents (frais administratifs et impôts à la source) gagnent en importance.


Comment composer un portefeuille adapté à ma stratégie de placement?

Si vous souhaitez gérer vous-même votre patrimoine, vous pouvez aussi miser sur des fonds indiciels et des ETF dans la composition du portefeuille plutôt que sur des placements individuels. Les placements indexés sont des modules avantageux et peu risqués pour les portefeuilles. Nous aidons volontiers les clients avec un conseil en placement personnel à choisir les placements appropriés. 

Préférez-vous confier la composition et la gestion de votre portefeuille aux spécialistes de la Banque Migros? Vous avez alors le choix entre les produits suivants:

Fonds stratégiques: Avec des fonds stratégiques, vous constituez facilement un patrimoine à long terme. Grâce à sa gamme complète, la Banque Migros a le fonds qui convient quel que soit votre besoin de placement. Votre patrimoine est géré et surveillé de façon active par des experts en placement et, au besoin, réalloué. Investissez dans des fonds de placement classiques ou durables – vous avez le choix.

Gestion de patrimoine: Vous placez votre patrimoine de façon stratégique et déléguez la gestion de votre portefeuille à nos spécialistes. Vous profitez d’opportunités de placement, sans devoir vous préoccuper des marchés.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Nous apprécions la discussion ouverte dans les commentaires, à condition cependant que ceux-ci aient un rapport concret avec le thème de l'article. Davantage à ce sujet dans nos règles en matière de commentaires.

* Champs obligatoires