Difficultés financières passagères – voici comment procéder

Crédit privé d’une banque, donation, avance d’hoirie ou prêt d’un membre de la famille, prêt sur gage, augmentation du nantissement hypothécaire: il existe différentes possibilités pour surmonter des difficultés financières passagères. Découvrez ici les avantages et les inconvénients des différentes variantes.

Il n’est pas rare que des dépenses imprévues creusent un trou dans le budget familial, que même des restrictions dans les dépenses courantes ne permettent pas de combler. Qu’il s’agisse, par exemple, d’une réparation coûteuse de la voiture, d’une grosse facture de dentiste qui n’est pas remboursée par la caisse maladie ou de la recherche d’un nouvel appartement après une séparation. Les raisons de difficultés financières passagères sont nombreuses, tout comme les solutions pour y remédier.

Donation et avance d’hoirie

La solution la plus simple pour surmonter des difficultés financières est la donation ou l’avance d’hoirie par les parents ou par d’autres proches tels que grands-parents, oncles ou tantes. La différence entre une donation et une avance d’hoirie est que la première ne sera pas prise en compte lors du partage successoral ultérieur.

Les donations et avances d’hoirie de parents à leurs enfants sont exonérées d’impôt presque partout en Suisse. Les donations provenant d’autres proches sont également exonérées d’impôt jusqu’à hauteur de quelques milliers de francs, selon les cantons. Des montants exonérés plus élevés s’appliquent souvent aux parrains et marraines.

Prêt de parents et de proches

Vos parents ou vos proches hésitent peut-être à vous offrir de l’argent parce qu’ils craignent que celui-ci puisse leur manquer plus tard. Dans ce cas, vous pouvez convenir d’un prêt sans intérêts avec eux. Pour des raisons de sécurité juridique, celui-ci devrait être défini par écrit – vous trouverez un texte modèle pour un contrat de prêt sous ce lien.

Crédit privé

N’avez-vous pas de parents ou de proches qui peuvent vous aider financièrement? Un crédit privé constitue alors une alternative courante. Il vaut la peine de comparer les conditions, car les différences entre les banques sont considérables. Selon l’offre, le crédit contient, p. ex., une assurance qui prend en charge le paiement des mensualités en cas d’incapacité de travail due à une maladie ou un accident.

Si vos besoins financiers augmentent pendant la durée du crédit, vous pouvez accroître votre crédit privé à tout moment pour autant que votre revenu le permette. Vous souhaitez au contraire rembourser votre crédit plus tôt, car vous avez surmonté vos difficultés financières plus rapidement que prévu? Aucun problème: un remboursement anticipé est possible à tout moment sans frais supplémentaires.

Vous avez déjà conclu un crédit privé auprès d’un établissement financier et trouvez ensuite une offre assortie de meilleures conditions? Vous pouvez résilier le contrat de crédit à tout moment et le transférer vers une banque plus avantageuse. Le prêteur actuel ne peut pas vous facturer de pénalités. Autre avantage du crédit: les intérêts débiteurs sont déductibles de l’impôt sur le revenu.

Prêt sur gage

Un crédit privé est accordé en blanc par la banque, c’est-à-dire sans gage; il suffit pour cela d’apporter la preuve d’un revenu suffisant. Il en va tout autrement pour le prêt sur gage: dans ce cas, vous recevez un prêt contre le dépôt d’un gage mobilier. Pendant des décennies, cette activité était presque exclusivement réalisée par trois établissements publics: la Pfandleihkasse de la Banque cantonale de Zurich, la Caisse publique de prêts sur gages à Genève et l’Istituto Prestiti su Pegno à Lugano. Ces dernières années, des prestataires privés sont arrivés sur le marché, qui – outre des montres et des bijoux – acceptent également d’autres gages, tels que vélos, instruments de musique, voitures, etc. Les prestataires privés accordent généralement des prêts sur gage plus importants que les établissements publics, mais en contrepartie, ils exigent des taux d’intérêt plus élevés.

Cependant, peu importe qu’il s’agisse d’une maison de gage publique ou privée: les taux d’intérêt sont généralement supérieurs à ceux d’un crédit privé. Les avantages du prêt sur gage sont que la durée peut être prolongée ou réduite à tout moment et que, selon le prestataire, le prêt peut être utilisé pour un manque de liquidités à très court terme de quelques semaines, p. ex. (alors que la durée minimale des crédits privés est souvent de six mois). Autre caractéristique du prêt sur gage: si les difficultés financières subsistent, le prêt ne doit pas être remboursé; le gage devient alors simplement la propriété de la maison de gage.

Augmentation du nantissement hypothécaire

Alors qu’un objet mobile sert de garantie dans le cas du prêt sur gage, c’est un bien immobilier qui assume cette fonction dans le cadre d’un prêt hypothécaire. Avez-vous un logement en propriété? Il existe alors une marge pour augmenter le nantissement hypothécaire; celui-ci ne doit cependant pas dépasser 80% de la valeur vénale de votre bien immobilier.

Pour couvrir des besoins financiers à court terme, diverses banques vous proposent une enveloppe de crédit sur votre appartement ou votre maison, que vous pouvez utiliser de manière flexible en fonction de vos besoins. Il faut pour cela que vos revenus et votre patrimoine répondent aux critères de financement usuels dans la branche en matière de nantissement hypothécaire accru.

Le crédit privé de la Banque Migros

Profitez des avantages d’un crédit privé de la Banque Migros et restez flexible. Si vous demandez le crédit en ligne, vous l’obtenez à partir d’un taux annuel de 4,7% déjà.

Un crédit de 10 000 francs à un taux annuel effectif compris entre 4,7% et 5,9% représente une mensualité comprise entre 854.25 et 859.50 francs et un coût total entre 251 et 314 francs sur 12 mois. Le taux d’intérêt dépend de votre capacité à contracter un crédit et est valable pour les demandes en ligne. L’établissement prêteur est la Banque Migros SA domiciliée à Zurich. Avertissement légal: l’octroi d’un crédit est interdit s’il occasionne le surendettement (art. 3 LCD).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Nous apprécions la discussion ouverte dans les commentaires, à condition cependant que ceux-ci aient un rapport concret avec le thème de l'article. Davantage à ce sujet dans nos règles en matière de commentaires.

* Champs obligatoires