Comment puis-je financer ma voiture?

Achat au comptant, crédit privé, leasing, covoiturage, location de voiture ou abonnement auto: le véhicule et son utilisation peuvent être financés de différentes manières. Pour prendre une décision, vous devriez non seulement tenir compte de l’ensemble des coûts, mais aussi des avantages et des inconvénients des différentes solutions.

Achat au comptant

Les paiements en espèces de plusieurs dizaines de milliers de francs sont certes de moins en moins courants de nos jours. Mais celui qui peut se permettre de payer son véhicule comptant bénéficie généralement de réductions intéressantes. C’est ce qui fait de l’achat au comptant la variante la plus avantageuse pour le financement automobile.

Crédit auto

Les personnes qui n’ont pas suffisamment d’argent liquide pour l’achat au comptant ou qui ne souhaitent pas immobiliser leur argent dans un véhicule peuvent en acquérir un au moyen d’un crédit privé, le «crédit auto». Il vaut la peine de comparer les conditions, car de grandes différences existent entre les prestataires.

Comme lors du paiement au comptant, vous devenez propriétaire du véhicule au moment de l’achat financé par crédit. Les deux formules de financement vous permettent de disposer librement de votre voiture. Vous êtes également libre, p. ex., dans le choix des assurances ou du garage où seront effectués les réparations et l’entretien.

Les intérêts du crédit auto peuvent être déduits de l’impôt sur le revenu. Prenons l’exemple d’une personne mariée, domiciliée à Zurich et disposant d’un revenu imposable de 80’000 francs, qui finance son véhicule d’une valeur de 60’000 francs avec un crédit auto de 5,9% sur cinq ans. Sur l’ensemble de la durée, cette personne économise 1500 francs d’impôts grâce à la déduction des intérêts débiteurs.

La possibilité de résilier le contrat de crédit à tout moment et de le transférer vers une banque meilleur marché constitue un autre avantage sur le plan financier. Le contrat de crédit est certes conclu pour une durée fixe, mais le prêteur actuel ne peut vous facturer de pénalités en cas de résiliation anticipée. Autres avantages: lors de l’achat d’un véhicule au moyen d’un crédit auto, vous n’avez pas à verser d’acompte et, selon le prestataire, une assurance contre l’incapacité de travail est incluse dans le crédit.

Leasing auto

Comme pour le crédit privé, une assurance contre l’incapacité de travail peut être incluse dans le leasing. Mais contrairement au crédit privé, un acompte est généralement demandé, qui peut aller jusqu’à 25% du prix d’achat. Il en résulte que les mensualités de leasing sont inférieures aux mensualités de crédit. Le leasing auto, à l’instar du crédit auto, convient ainsi aux personnes qui ne disposent pas de la somme en liquide ou qui ne souhaitent pas l’immobiliser dans le véhicule. Il existe cependant une grande différence entre les deux formules de financement. Alors qu’avec le crédit auto, le véhicule vous appartient, celui-ci reste la propriété de la société de leasing en cas de leasing et vous ne disposez que d’un droit d’utilisation temporaire. Et contrairement aux intérêts du crédit privé, les mensualités de leasing ne sont pas déductibles de l’impôt sur le revenu.

Autre inconvénient: les frais de résiliation élevés si vous souhaitez mettre un terme au leasing avant l’échéance du contrat. Supposons que vous souhaitiez résilier le contrat de leasing de quatre ans souscrit pour votre voiture, d’une valeur à neuf de 63’000 francs, deux ans avant l’échéance. Les coûts de sortie peuvent alors atteindre jusqu’à 24’000 francs.

Si vous conservez le contrat de leasing jusqu’à l’échéance, il vous est possible d’acheter la voiture. Par contre, si vous rendez la voiture avant l’échéance, des frais considérables de remise en état peuvent vous être facturés. Même de petits changements, p. ex. l’installation d’une autre radio ou de nouvelles housses de sièges, doivent être supprimés et l’état d’origine rétabli; les modifications importantes telles que le montage d’un dispositif de remorquage ou le tuning sont interdites dès le départ. Dans le cas du leasing, vous ne pouvez pas non plus faire appel au garage de votre choix. Chez la plupart des sociétés de leasing, vous êtes liés à des garages de concessionnaires et tenus de respecter des consignes d’entretien strictes.

Autre restriction concernant le leasing: le kilométrage annuel maximum est limité contractuellement. Supposons que vous ayez conclu un contrat de leasing de quatre ans avec 15’000 km par an et que le compteur indique 4000 km de plus à la fin de la durée contractuelle. En fonction du contrat, il vous en coûtera jusqu’à 60 centimes par kilomètre supplémentaire, c’est-à-dire des surcoûts pouvant atteindre 2400 francs.

Des coûts additionnels sont également générés par l’obligation de souscrire une assurance casco complète en cas de leasing, contrairement à l’achat au comptant ou au crédit auto. Or, cette assurance peut être très chère, notamment pour les jeunes conducteurs, la prime annuelle atteignant facilement 4000 francs. Compte tenu de ces frais supplémentaires, le Touring Club Suisse estime que les coûts mensuels effectifs en cas de leasing s’élèvent au final à trois fois la mensualité de leasing. Alléchant, mais loin d’être gratuit: le leasing à zéro pourcent. Dans ce cas, les redevances de leasing sont certes supprimées, mais pas les frais supplémentaires susmentionnés. En outre, de telles offres incluent en général des kilométrages restreints, p. ex. 10’000 km par an.

Covoiturage

Le covoiturage est une solution bon marché pour ceux qui n’ont besoin d’une voiture qu’occasionnellement. Il est généralement admis que le covoiturage coûte moins cher que le financement par leasing ou par crédit privé pour des déplacements de 10’000 km par an au maximum. Les coûts de covoiturage comprennent en général les frais d’assurance et de carburant.

Location de voiture et abonnement auto

Si l’on n’a besoin d’une voiture que pendant peu de temps, habituellement pendant quelques jours, le mieux est de louer une voiture. La forme relativement nouvelle de l’abonnement auto s’adresse, quant à elle, aux personnes utilisant régulièrement un véhicule pendant six à dix-huit mois au maximum, p. ex. les pendulaires avec un poste temporaire, les motards pendant l’hiver ou les expats étrangers pendant qu’ils travaillent en Suisse. Le prix de l’abonnement englobe habituellement tous les frais, y compris l’entretien et la casco complète, mais pas le carburant.

Comme pour un leasing, l’abonnement auto comporte un nombre de kilomètres maximum et des coûts supplémentaires sont facturés en cas de dépassement. L’attrait d’un abonnement automobile concret dépend en outre de la perception de frais d’entrée, de l’existence de durées minimales, de la possibilité de passer à d’autres véhicules pendant la durée du contrat et de l’obligation de faire effectuer les réparations dans des garages précis.

 Achat au comptantCrédit autoLeasing autoCovoiturageLocation de voitureAbonnement auto
Propriété
ouiouinonnonnonnon
Acomptemontant d’achat totalnonoui, jusqu’à 25%nonnonnon, frais d’entrée év.
Résiliation anticipée du contrat-oui, sans pénalitéoui, moyennant d’importants coûts de sortieouiouioui
Assuranceau choix, selon l'offre, assurance contre l'incapacité de travail incluseau choixcasco complète obligatoireincluse dans les fraisincluse dans les fraisincluse dans les frais
Entretien et réparationsgarage au choixgarage au choixgarage prescritinclus dans les fraisgarage prescritinclus dans les frais

Le crédit auto de la Banque Migros

Profitez des avantages d’un crédit auto de la Banque Migros et restez flexible. Vous pouvez l’obtenir en ligne à partir de seulement 4,7 % d’intérêt annuel.

Un prêt de 10’000 francs avec un taux d’intérêt annuel effectif compris entre 4,7 et 5,9 % donne un taux mensuel compris entre 854,25 et 859,50 francs pendant 12 mois et un coût total compris entre 251 et 314 francs. Le taux d’intérêt dépend de votre solvabilité et s’applique aux demandes en ligne. Le prêteur est la Banque Migros SA, dont le siège est à Zurich. Notice légale: l’octroi d’un crédit est interdit s’il occasionne le surendettement (art. 3, LCD).

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Nous apprécions la discussion ouverte dans les commentaires, à condition cependant que ceux-ci aient un rapport concret avec le thème de l'article. Davantage à ce sujet dans nos règles en matière de commentaires.

* Champs obligatoires