Activist taking care of environment during sorting paper waste to proper recycling bin on terrace

Recycler ne suffit pas

Recycler ses déchets, c’est bien. C’est encore mieux si les déchets ne sont pas générés en premier lieu. C’est l’objectif de Circular Hub, une plateforme pour l’économie circulaire. Elle est subventionnée par le fonds de soutien Engagement Migros, cofinancé par la Banque Migros.

80 à 90 millions de tonnes de déchets sont produites chaque année en Suisse, ce qui correspond au poids de plus de 7000 tours Eiffel. Parmi cette quantité énorme, seulement 53% sont recyclés. Des efforts considérables sont déployés pour augmenter cette proportion. 

«Mais le recyclage ne doit être que le dernier recours», déclare Marloes Fischer, fondatrice et PDG de Circular Hub. «Ce n’est que lorsqu’un produit ne peut plus être utilisé qu’il doit être recyclé. Du point de vue de l’environnement, il est préférable d’utiliser les produits aussi longtemps que possible, étant donné que le recyclage est également nuisible à l’environnement en raison de la consommation d’énergie, d’eau ou de produits chimiques.» Circular Hub mise donc sur une économie circulaire systématique. «Il s’agit d’augmenter la durée de vie et d’utilisation des produits en les partageant, en les réutilisant, en les réparant et en les retraitant», explique Mme Fischer.

Engagement Migros accompagne Circular Hub depuis le début

Marloes Fischer, originaire des Pays-Bas, a soutenu pendant des années des entreprises dans des processus de transformation en tant que dirigeante et conseillère d’entreprise. Pour elle, l’évolution du système économique linéaire actuel vers une économie circulaire constitue la prochaine étape logique de son travail. En 2018, elle a fondé Circular Hub comme plateforme pour cette transformation. «En tant que point de contact central pour les connaissances, les méthodes et les outils, nous contribuons à la réalisation de l’économie circulaire en Suisse. Nous sensibilisons, soutenons et accompagnons les entrepreneurs pour développer et mettre en œuvre des modèles d’affaires circulaires», explique Mme Fischer pour décrire l’activité de Circular Hub.

SVIT Congress at the KUK Aarau with speaker Marloes Fischer© Patric Spahni
Congrès du SVIT au KUK Aarau avec le speaker Marloes Fischer© Patric Spahni

L’entreprise de Mme Fischer s’inscrit parfaitement dans les domaines d’activité du fonds de soutien Engagement Migros cofinancé par la Banque Migros (voir encadré). «Engagement Migros encourage les projets dans le domaine de l’économie circulaire. En effet, elle offre de grandes opportunités économiques et environnementales à la Suisse. En effet, l’économie circulaire permet d’exploiter de manière rentable avec une faible utilisation des ressources», explique Corinne Grässle, responsable de projet chez Engagement Migros dans le domaine thématique «Économie circulaire». 

Afin d’encourager le passage de l’économie linéaire à l’économie circulaire, Engagement Migros compte également parmi les initiatrices du mouvement Circular Economy Switzerland (CES). «Lors de la création de la CES en 2018, nous avons examiné avec nos partenaires différentes idées sur la manière dont la Suisse pourrait s’orienter rapidement en matière d’économie circulaire», précise Mme Grässle. «L’approche de Marloes Fischer nous a beaucoup intéressés, car elle est particulièrement bien adaptée au paysage des PME suisses.» À ce moment-là, le Circular Hub n’était qu’une idée. L’échange avec Engagement Migros a débouché sur une intense collaboration et, finalement, sur le lancement du Circular Hub fin 2018.

De la sensibilisation à l’aptitude à la mise en œuvre

Grâce au financement de démarrage par Engagement Migros, le Circular Hub a pu, au cours des premières années, mettre l’accent sur la mise en place de deux bases: premièrement, sensibiliser à l’économie circulaire par la création de contenu et sa diffusion via le site internet, la newsletter et les médias sociaux; deuxièmement, former des entrepreneurs par des cours à l’académie interne. 

Infographic Circular Hub pillars
Les quatre piliers du Circular Hub

Désormais, l’équipe de Circular Hub compte cinq personnes. Depuis 2021, ses priorités sont le renforcement de l’académie en tant que deuxième pilier, ainsi que la mise en place et le développement du conseil en tant que troisième pilier. Ce suivi de mise en œuvre a pour but d’aider à mettre en œuvre l’économie circulaire au quotidien des entreprises. «Si une entreprise a déjà une stratégie bien définie qui joue un rôle dans l’économie circulaire, le développement de produits circulaires et de modèles d’entreprise peut commencer. D’autre part, si une entreprise veut comprendre ce que signifie l’économie circulaire, nous pouvons la soutenir avec un projet pilote pour un design circulaire de produit ou de service.» Il est recommandé d’avoir une vision à long terme, ambitieuse et un plan d’action réaliste et à court terme. «Cela fidélise les collaborateurs et permet de célébrer rapidement de premiers succès».

Chaque bâtiment est un dépôt de matériaux, chaque terrain une mine de matériaux 

La réussite de l’économie circulaire suppose une réflexion dans des contextes plus larges. «Une seule entreprise ne peut réaliser une économie circulaire. Cela n’est possible que si l’entreprise coopère avec d’autres tout au long de la chaîne de valeur», explique Mme Fischer. Ces coopérations sont encouragées dans les «Communities of Practice». L’une des premières communautés à s’intéresser aux possibilités circulaires du Circular Hub est le secteur de la construction et de l’immobilier. Le mot d’ordre est le suivant: chaque bâtiment est un dépôt de matériaux, chaque terrain est une mine de matériaux (voir l’encadré). 

«Au cours des prochains mois, nous intensifierons nos activités communautaires et nous voulons développer d’autres secteurs», annonce Mme Fischer. Elle considère la logistique et les finances comme des secteurs importants pour faire avancer l’économie circulaire de manière décisive. Le secteur financier constitue un levier particulièrement important. En effet, de nouveaux modèles commerciaux tels que le «Product-as-a-Service» (PaaS) exigent un modèle de financement opérationnel. Au lieu, par ex., d’une entreprise de technologie thermique qui vend un chauffage, elle propose la chaleur de chauffage souhaitée – financée par le client, par exemple, par le biais d’un contrat énergétique.

«Ma vision est une Swiss Circular Valley»

Le potentiel de modèles économiques circulaires est important en Suisse, car de nombreuses PME suisses fabriquent souvent des produits de haute qualité au lieu de produits à bas prix. L’économie circulaire apporte une valeur ajoutée non seulement sur le plan environnemental, mais aussi sur le plan économique. C’est ce que montre l’exemple de Vögeli AG issue du travail de sensibilisation de Circular Hub. Depuis que la société a été la première imprimerie au monde à recevoir la médaille d’or dans le cadre de la certification «Cradle to Cradle», les commandes d’impression augmentent à nouveau. Et ce sur un marché en déclin depuis des années. 

Marloes Fischer with course participants
Marloes Fischer avec les participants au cours

Ces solutions sont encouragées par un environnement propice à l’innovation. «Ma vision est une Swiss Circular Valley», révèle Mme Fischer. Circular Hub travaille en association avec le mouvement Circular Economy Switzerland (CES) mentionné plus haut ainsi qu’avec d’autres partenaires de réseau. «Circular Hub est le premier point de contact pour les entreprises intéressées qui souhaitent réaliser une économie circulaire. Dans nos cours, nous fournissons des compétences méthodologiques et stratégiques en matière d’économie circulaire, tandis que nos partenaires apportent une expertise et une expérience spécifiques à chaque thème pour la mise en œuvre concrète – par exemple dans les domaines de la construction, des finances et des marchés publics», explique Mme Fischer. Le réseau développe et met en œuvre ensemble les prochaines étapes pour l’entreprise et réduit progressivement la gigantesque montagne suisse des déchets.

Engagement Migros

– Engagement Migros est un fonds de soutien qui est cofinancé par la Banque Migros et d’autres entreprises du groupe Migros ainsi que par Denner, Migrol et migrolino. La contribution de la Banque Migros s’est élevée à 8,2 millions de francs en 2020. Engagement Migros complète depuis 2012 le pourcentage culturel Migros financé par les coopératives régionales Migros et la Fédération nationale des coopératives Migros.

– Engagement Migros soutient chaque année environ 10 à 15 nouveaux projets pionniers dans les domaines suivants: l’homme et la numérisation, l’innovation collaborative, l’alimentation, la création et le marché, les musées et le public, l’économie circulaire. 

– Ce dernier domaine comprend l’engagement de Circular Hub. «Outre le soutien financier, l’accompagnement du projet est un élément central de notre promotion: nous sommes des sparring partners sur un pied d’égalité», explique Corinne Grässle. En tant que chef de projet Engagement Migros dans le domaine thématique «Économie circulaire», elle échange régulièrement avec l’équipe de Circular Hub afin d’évaluer l’avancement du projet et de planifier les prochaines étapes. «Ce point de vue ‹à moitié extérieur› est également précieux pour le projet. Car avec un peu de distance, mon attention est attirée sur des points qui n’apparaissent plus à l’équipe du projet», ajoute Mme Grässle. Au-delà de ce sparring, Engagement Migros organise également, au besoin, des coachings de professionnels externes, par exemple pour la révision d’un modèle d’affaires.

– Le soutien d’un projet par Engagement Migros est limité à une période de trois à cinq ans. «Nous accompagnons Circular Hub depuis fin 2018 et sommes à bord jusqu’au printemps 2022, explique Corinne Grässle.

Articles similaires