Mieux vaut être stratège que de miser sur la chance

Le thème du placement est un sujet complexe aux multiples facettes. A l’Ecole-club Migros, 22 experts de la Banque Migros enseignent aux personnes intéressées les marchés financiers, les opérations de dépôt et les stratégies de placement.

En 2011, lorsque des événements tels que le printemps arabe, Fukushima ou la crise de l’euro ont bouleversé le monde, l’Ecole-club Migros a organisé le premier cours de placement en collaboration avec la Banque Migros. Environ huit ans plus tard, le bilan actuel est de 220 cours grâce auxquels environ 1800 personnes ont appris à placer leur argent de manière optimale. Beaucoup de choses ont changé dans le monde, dans l’économie et sur les marchés financiers depuis 2011. Qu’est-ce que cela signifie pour le contenu du cours? L’objectif est toujours le même qu’au début: avant tout, il est important que les participants apprennent à placer leur argent de façon rentable. Bien entendu, les conseillers en placement de la Banque Migros adaptent en permanence les thèmes aux dernières actualités et aux besoins des participants. «Il y a des sujets qui, il y a huit ans, n’existaient pas ou n’existaient pas aussi fortement, comme le blockchain, les Bitcoins ou les ETF», explique Thomas Widrig, enseignant à Baden et Aarau.

Les événements économiques de ces dernières années ont également fortement influencé les attentes et les intérêts des participants aux cours. Thomas Widrig note que les participants semblent de mieux en mieux préparés: «La disponibilité de l’information sur le sujet a augmenté au cours de ces huit dernières années, de sorte que les connaissances déjà existantes sont souvent aussi plus importantes.» Heinz Jordi, enseignant à Berne, fait le même constat: Grâce à une meilleure information préalable des clients, les questions sur les thèmes de placement sont plus fondées que par le passé. Quels sont les sujets qui suscitent le plus d’intérêt à l’heure actuelle? «Tout ce qui est actuellement discuté dans les médias est d’un grand intérêt. D’autres sujets sont toujours d’actualité, comme le grounding de Swissair ou la crise financière», explique Thomas Widrig. Et Heinz Jordi ajoute: «Les participants sont très intéressés par le thème des actions. Si l’on considère toute la palette des thèmes abordés, celui de la bourse reste le plus important.»

Le désir d’autodétermination

Les motivations qui poussent les participants à participer à un cours sur le placement sont très variées. Karin Hinni s’occupe de la comptabilité d’une fondation. «Le capital est investi en titres par une société de gestion de fortune. Je recherchais des informations de base pour mieux comprendre les affaires et mieux rédiger le procès-verbal de la réunion du conseil de fondation», explique-t-elle. Pour Marco Beyeler, son entretien avec une banque, au cours duquel de nombreuses questions ont été soulevées, a conduit à son inscription à un cours: «Comme je n’aime pas que l’on m’impose quelque chose, je voulais m’informer indépendamment de cette banque sur les possibilités, les avantages et les inconvénients ainsi que sur les risques et la plus-value qui existent. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de suivre ce cours.»

Et vos attentes ont-elles été comblées? «Le cours était vraiment super!», se réjouit Karin Hinni, «j’ai obtenu des réponses à toutes mes questions et l’enseignant a eu le don d’expliquer des choses complexes très clairement et de manière compréhensible.»

L’Ecole-club Migros propose des cours de placement dans toute la Suisse. Sur ecole-club.ch/argent, vous pouvez voir où le prochain cours aura lieu près de chez vous.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Nous apprécions la discussion ouverte dans les commentaires, à condition cependant que ceux-ci aient un rapport concret avec le thème de l'article. Davantage à ce sujet dans nos règles en matière de commentaires.

* Champs obligatoires