La Banque Migros introduit le leasing de biens d’équipement en ligne

La Banque Migros étend son offre de financement pour la clientèle Entreprises: celle-ci peut dès à présent souscrire un leasing de biens d’équipement en ligne. Désormais, en Suisse, le leasing en ligne n’est plus seulement ouvert à la Clientèle Entreprises actuelle, mais peut également être utilisé par de nouveaux clients. La Banque Migros met en outre son outil en ligne à la disposition des sociétés de biens d’équipement qui souhaitent intégrer les vendeurs de leasing dans leur plateforme de distribution.

Qu’il s’agisse de discuter de l’achat d’un bien d’équipement chez le fournisseur ou de demander une offre de financement le soir, après la fermeture des bureaux: le leasing en ligne de la Banque Migros est disponible dès que le client en a besoin, où qu’il soit.

Une décision de financement en quelques minutes

Le financement d’un bien d’équipement via le leasing en ligne de la Banque Migros s’effectue en trois étapes:

  • Le prospect entre les données requises concernant l’objet de leasing souhaité sur banquemigros.ch/leasing, clique sur «Faire une demande de leasing» et remplit ensuite les champs relatifs à son entreprise. Cela ne prend que quelques minutes, et le prospect apprend la décision de financement de la Banque Migros immédiatement après la saisie.
  • Il télécharge alors l’offre du fournisseur pour aboutir à la conclusion d’un contrat.
  • Après vérification des données saisies et des documents chargés, le client reçoit en l’espace de quelques jours le contrat de leasing de la Banque Migros.

L’importance croissante du leasing pour les acheteurs…

La Banque Migros justifie d’une vaste expérience en matière de financements en ligne depuis qu’elle a introduit les crédits privés en ligne en 2006. Entre-temps, plus de 90% de ses crédits privés sont conclus par internet. La Banque Migros utilise à présent ce savoir-faire en matière de processus en ligne pour introduire un leasing en ligne à l’intention de la clientèle Entreprises.

Le lancement a lieu dans l’optique de l’importance croissante que prendra le leasing de biens d’équipement dans les années à venir en Suisse. Comme l’a révélé un sondage de l’Institut d’études conjoncturelles (BAK) et de la Haute École Spécialisée du Nord-Ouest de la Suisse (FHNW)*, les PME suisses ne financent que 10% environ de leurs investissements globaux avec un leasing, alors que la moyenne européenne est deux fois plus élevée. Au lieu de cela, elles financent en moyenne 70% de l’investissement total par des fonds propres, soit plus du double que dans l’UE. Or les besoins d’investissement continueront d’augmenter, notamment avec la numérisation de l’industrie (mot-clé «Industrie 4.0»). Les fonds propres seront de moins en moins le moyen de financement prioritaire, et des possibilités de financement supplémentaires comme le leasing s’imposent donc. Le recours accru au leasing permet en outre de libérer des fonds propres pour les investir davantage dans la recherche et le développement. En effet, la recherche et le développement ne peuvent généralement être financés que par des fonds propres, une situation qu’accentue encore la tendance à la numérisation.

… et pour les vendeurs

Le leasing gagne en importance non seulement pour les acheteurs de biens d’équipement, mais aussi pour les entreprises qui vendent de tels biens et, pour en promouvoir la distribution, proposent le financement par leasing. Le sondage de la FHNW et de BAK constate que l’offre de vente de leasing a fait ses preuves pour accroître les parts de marché. La Banque Migros met donc son outil en ligne à la disposition des sociétés de biens d’équipement qui souhaitent intégrer les financements par leasing dans leur plateforme de distribution.

*Institut für Finanzmanagement IFF der Hochschule für Wirtschaft FHNW und BAK Basel Economics AG (Hrsg., disponible uniquement en allemand ): Leasing for Growth – Eine betriebs- und volkswirtschaftliche Analyse von künftigen Wachstumspotenzialen. Bâle, 2017.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Nous apprécions la discussion ouverte dans les commentaires, à condition cependant que ceux-ci aient un rapport concret avec le thème de l'article. Davantage à ce sujet dans nos règles en matière de commentaires.

* Champs obligatoires