Rente ou capital? La question est plus actuelle que jamais

Les assurés doivent-ils retirer leur avoir de caisse de pension sous forme de rente ou se le faire verser comme capital? Si la sécurité est une priorité absolue, il vaut mieux opter pour une rente. Mais la baisse des taux de conversion et, partant, les rentes moins élevées rendent le retrait de l’avoir de vieillesse sous forme de capital de plus en plus attrayant.

Dois-je retirer mon avoir de caisse de pension sous forme de capital ou de rente à vie lors du départ à la retraite? La décision en la matière est d’une grande importance. En effet, les deux formes de retrait sont fondamentalement différentes et les fonds concernés par ce choix constituent la principale source de revenus pour de nombreux retraités. De plus, cette décision est irrévocable.

Attention aux réactions impulsives

Si vous optez pour une rente, le risque de placement reste auprès de la caisse de pension. C’est elle qui gère les fonds et veille à ce que les prestations promises soient fournies à vie. Si, par contre, vous choisissez le retrait en capital, vous devrez vous-même vous préoccuper de son placement et faire en sorte que l’argent suffise jusqu’à la fin de votre vie.
Pour cela, vous devez diversifier largement vos placements et ne pas vous laisser troubler par les fluctuations de la Bourse. Or, lors des périodes de tension, les investisseurs privés ont tendance à céder à des réactions impulsives; ils sortent du marché boursier et y reviennent au moment le moins opportun. Vous éviterez de telles erreurs en confiant le placement de vos retraits en capital à des gestionnaires de patrimoine et de fonds professionnels tels que ceux de la Banque Migros.

La sécurité avant tout

Vous ne devriez retirer sous forme de capital que la partie des avoirs de caisse de pension dont vous n’avez pas besoin pour les besoins quotidiens. Vous couvrirez ceux-ci de préférence avec une rente. Car lors du départ à la retraite, le principe de «la sécurité avant tout» s’applique généralement.
Dans la partie obligatoire du système de caisse de pension, c’est-à-dire pour les salaires annuels jusqu’à 85’320 francs, un taux de conversion de 6,8% est appliqué aux versements sous forme de rente. Autrement dit, vous bénéficiez d’une rente annuelle de 6800 francs pour 100’000 francs épargnés dans la caisse de pension (6,8% x 100’000 francs). Le taux de conversion devrait cependant baisser à 6,0% selon la volonté de l’Union patronale suisse et des syndicats. En été 2019, ils se sont mis d’accord sur les points essentiels de la prochaine réforme de la LPP, qui entrera en vigueur au plus tôt en 2022. Toutefois, dans la partie supra-obligatoire, c’est-à-dire pour les salaires annuels de plus de 85’320 francs, des taux de conversion sensiblement plus bas, de l’ordre de 5 à 5,5% selon la caisse de pension, s’appliquent déjà. La rente en cas de vie n’est donc que de 5000 à 5500 francs pour 100’000 francs de capital vieillesse.

Que devient votre argent quand vous n’êtes plus là?

Tenez compte non seulement de la situation en cas de vie, mais aussi de ce qui arrivera à votre décès. Si vous avez retiré votre avoir sous forme de capital, vous pouvez le léguer intégralement à vos proches. Par contre, en cas de rente, la caisse de pension «hérite» de 40%, car elle ne verse normalement plus que 60% de votre rente sous forme de rente de veuve ou de veuf. Néanmoins, pour les couples avec une différence d’âge importante, le versement sous forme de rente est une alternative à envisager. En effet, en cas de décès du partenaire plus âgé, le survivant bénéficiera encore longtemps d’une rente de veuve ou de veuf.
Dans de nombreux cas, une solution mixte est judicieuse. Il est possible, par exemple, de retirer une partie des avoirs de caisse de pension épargnés sous forme de capital, et le reste comme rente. Ou le couple convient qu’un seul partenaire choisit le retrait en capital. Ce faisant, il convient d’examiner laquelle des deux caisses de pension des partenaires propose le taux de conversion le plus élevé et est, par conséquent, plus avantageuse pour un éventuel retrait sous forme de rente. Le choix se portera souvent sur la caisse de pension de la femme, parce qu’elle a généralement une espérance de vie plus longue que l’homme et profite donc plus longtemps de la rente.

S’informer et s’annoncer à temps

Un retrait en capital doit être annoncé suffisamment tôt à la caisse de pension – le délai peut aller jusqu’à trois ans selon la caisse. Vous devriez en outre établir en temps utile un budget pour vos besoins financiers après le départ à la retraite. Une planification financière professionnelle avec différents scénarios vous aidera à le faire. Ces scénarios peuvent comparer l’évolution du patrimoine et des revenus ainsi que les conséquences fiscales pour les deux variantes (retrait en capital et sous forme de rente) sur une longue période et intégrer différents paramètres lors du calcul.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Nous apprécions la discussion ouverte dans les commentaires, à condition cependant que ceux-ci aient un rapport concret avec le thème de l'article. Davantage à ce sujet dans nos règles en matière de commentaires.

* Champs obligatoires