Les jeunes préfèrent les crypto-monnaies à l’or

Près de 7% des Suisses âgés de 18 à 55 ans ont placé de l’argent en Bitcoin ou dans d’autres crypto-monnaies. Ils sont ainsi plus nombreux que ceux qui investissent dans l’or physique. Les plus de 55 ans, en revanche, privilégient clairement le métal précieux. Telles sont les conclusions d’un sondage représentatif de la Banque Migros.

Selon un sondage représentatif de la Banque Migros, les crypto-monnaies sont plus populaires auprès des jeunes générations que l’or physique sous forme de lingots et de pièces: alors que plus de 7% des 18 à 29 ans ont investi en Bitcoin ou dans d’autres crypto-monnaies, l’or physique ne représente que 5%. Dans la tranche d’âge des 30 à 55 ans, plus de 7% également ont investi une partie de leur argent dans des crypto-monnaies, et 6% dans l’or physique. Quant aux plus de 55 ans, ils privilégient clairement l’or: 5% des personnes interrogées ont investi dans des lingots ou des pièces, et moins de 1% seulement dans les crypto-monnaies. Tous groupes d’âge confondus, près de 5% de la population suisse à partir de 18 ans investit donc dans des crypto-monnaies – et plus de 5% dans l’or physique.

Dans un tiers des cas, les investissements dans des crypto-monnaies sont inférieurs à 1000 francs. Dans 20% des cas, ils se situent entre 1000 et 2000 francs. Dans 10% des cas, ils atteignent entre 2000 et 5000 francs, et dans un tiers des cas au moins 5000 francs.

Les raisons souvent invoquées contre les placements en Bitcoin: le manque de compréhension et la peur des pertes

Parmi ceux qui n’ont encore jamais investi dans des crypto-monnaies, 15% peuvent plutôt ou très bien s’imaginer le faire à l’avenir. Cette proportion est d’autant plus importante que les personnes sont jeunes: elle grimpe à 27% chez les 18 à 29 ans. Les hommes y sont également plus enclins que les femmes: tous groupes d’âge confondus, 20% des hommes peuvent plutôt ou très bien s’imaginer un premier engagement en crypto-monnaies, contre 12% seulement chez les femmes.

Par ailleurs, quelles sont les raisons de ne pas investir dans des crypto-monnaies? Les motifs les plus fréquemment cités sont, de loin, le manque de compréhension et la crainte des pertes (33% et 30% des réponses). Le manque de confiance, l’instabilité et la peur du piratage (8% chacun), ainsi que l’opinion selon laquelle les crypto-monnaies ne représentent pas une contre-valeur réelle (7%), suivent loin derrière.

Une personne sur sept de moins de 30 ans souhaite investir dans des crypto-monnaies

Tous groupes d’âge confondus, 6% des personnes interrogées déclarent accorder une importance croissante aux crypto-monnaies en tant que type d’épargne et de placement. Chez les 18 à 29 ans, cette proportion atteint même 13%.

Méthode du sondage

Le sondage représentatif a été réalisé en octobre 2019 par l’institut d’études de marché Intervista sur mandat de la Banque Migros. Plus de 1500 personnes âgées de 18 ans et plus en provenance de Suisse alémanique, de Suisse romande et du Tessin ont été interrogées en ligne. Vous trouverez ici d’autres résultats de l’enquête.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Nous apprécions la discussion ouverte dans les commentaires, à condition cependant que ceux-ci aient un rapport concret avec le thème de l'article. Davantage à ce sujet dans nos règles en matière de commentaires.

* Champs obligatoires