Wall Street dicte la mesure

Sur le plan géographique, ce n’est qu’une rue d’un peu plus d’un kilomètre de long au cœur de Manhattan. Mais son influence s’étend bien au-delà. «Wall Street» est à la fois le centre financier des États-Unis et la principale place boursière mondiale. Elle impacte tous les marchés importants du monde de la finance.

Wall Street est le fer de lance du capitalisme américain et la première place financière du monde. D’innombrables entreprises de courtage américaines sont domiciliées dans le district financier de Manhattan, tout comme des compagnies d’assurance, des gestionnaires de patrimoine, des hedge funds, des banques commerciales et des banques d’investissement, des négociants en devises et d’autres établissements financiers. Certes, des géants tels qu’Apple, Microsoft, Walmart ou Boeing ont leur siège principal ailleurs aux États-Unis, mais ils veillent tous à être présents à Wall Street. Le fait que le quartier financier américain soit considéré comme la principale place boursière mondiale a plusieurs raisons.

Les chiffres racontent l’histoire

Tout d’abord, les États-Unis sont de loin la plus grande puissance économique mondiale. Avec près de 19,4 billions de dollars (Banque mondiale 2017), leur activité économique représente plus d’une fois et demie le produit intérieur brut de la République populaire de Chine, qui occupe la deuxième position (12,2 billions USD) au classement des plus grandes économies nationales. Troisième, le Japon (environ 4,9 billions USD) se classe déjà très loin derrière. Cette puissance économique se reflète également en Bourse, car les États-Unis abritent le plus grand marché des actions du monde. Les différentes bourses d’actions américaines pèsent près de 40% de la capitalisation de marché totale (voir graphique). La capitalisation boursière correspond à la valeur boursière d’une entreprise cotée. Elle se calcule en multipliant le cours d’une action par le nombre de titres en circulation d’une entreprise.

Les États-Unis, leader inconstesté

(Part de capitalisation mondiale)
Source: Bloomberg (état: 20 février 2019)

Directement sur Wall Street se trouve le New York Stock Exchange. En termes de capitalisation boursière, mais aussi de volume de négoce, le NYSE est le plus grand marché des actions du monde (voir graphique). À proximité immédiate, au 33 Liberty Street, se situe la Federal Reserve Bank of New York, la plus grande et la plus importante des douze banques régionales de la Réserve fédérale américaine. Elle applique traditionnellement la politique monétaire de la Banque centrale dans le système de réserve fédérale américain. Le district financier de Manhattan abrite également l’opérateur de la Bourse Nasdaq, spécialisé dans les sociétés de croissance et de technologie (le numéro deux des principales places boursières), le plus grand marché à terme de marchandises New York Mercantile Exchange (Nymex) et le siège du journal économique américain de renommée internationale «Wall Street Journal».

Le NYSE est le plus grand marché d’actions au monde

Source: WFE (état: décembre 2018)

Selon la World Federation of Exchanges, plus de 2200 entreprises sont cotées au NYSE, qui représentent ensemble plus de 24 billions de dollars de capitalisation boursière (voir graphique). C’est la patrie de nombreuses entreprises américaines «blue chip» qui existent depuis des dizaines d’années: Johnson & Johnson, Procter & Gamble, 3M, Exxon Mobil, General Electric ou IBM par exemple. Cela s’explique en partie par le fait que les origines de la Bourse de New York remontent à 1792. Toutefois, actuellement, plus d’entreprises sont cotées sur le Nasdaq voisin, car cette place boursière présente un éventail plus large en ce qui concerne la taille des sociétés et une procédure d’admission plus simple que le NYSE. Le Nasdaq est surtout connu pour les principales entreprises technologiques et Internet comme Amazon, Facebook, Google et Netflix. Cependant, bon nombre des plus de 3000 entreprises cotées au Nasdaq ont une capitalisation boursière de 200 millions de dollars ou moins. C’est la raison pour laquelle le Nasdaq, créé en 1971, est également appelé Bourse de jeunes entreprises de croissance, tandis que le NYSE est considéré comme «Big Board».

Plus de valeur qu’Apple, Facebook et Google réunis

S’agissant des bourses comptant le plus de sociétés cotées, pourtant, c’est le marché des actions de Mumbai, la capitale financière de l’Inde, qui est en tête du classement. Selon le WFE, plus de 5000 entreprises sont cotées au Bombay Stock Exchange (BSE), mais la plupart d’entre elles sont des petites capitalisations, c’est-à-dire des titres d’entreprises à faible capitalisation boursière. Dans la plus grande démocratie du monde, la Bourse détient un autre record: fondé en 1875, le BSE est le plus ancien marché d’actions d’Asie.

C’est au Bombay Stock Exchange que sont cotées le plus d’entreprises

Source: WFE (état: décembre 2018)

Les origines du négoce de titres remontent certes jusqu’à 1531, à Anvers en Belgique. Mais c’est Amsterdam qui est considérée comme la plus vieille Bourse avec négoce formel d’actions du monde. Connue aujourd’hui sous le nom de Euronext Amsterdam, la Bourse a été créée dans la capitale néerlandaise en 1602 par l’ancienne Dutch East India Company. L’entreprise commerciale et maritime active à l’époque du commerce d’épices avec l’Asie détient ainsi la palme de la première société au monde cotée en Bourse. Aux grandes heures de la tulipomanie hollandaise, la plus grande bulle spéculative de tous les temps, la «Vereenigde Oostindische Compagnie» valait même plus en Bourse, au 17e siècle, qu’Apple, Facebook et Google réunis actuellement.

Articles similaires