Pourquoi vous devriez consulter le «Docteur Cuivre»

Les prix des matières premières sont fortement corrélées avec l’évolution de la conjoncture mondiale. Les cours des métaux, en particulier, sont très sensibles aux changements intervenant dans le climat économique mondial.

Près d’un quart des exportations de marchandises à l’échelle mondiale concernent des matières premières. Celles-ci sont donc considérées comme un indicateur fiable du climat économique mondial. Dans un commerce mondial en phase de croissance, les cours des matières premières ont tendance à augmenter. Et inversement: une conjoncture faible due à un ralentissement des investissements et des dépenses de consommation entraîne un fléchissement de la demande de matières premières, ce qui se reflète dans la baisse des prix de ces dernières. À long terme, les prix des métaux se sont révélés particulièrement sensibles aux changements de la situation économique mondiale.

Un large éventail d’applications

Le cuivre, en particulier, est un métal de base dont les multiples applications sont utilisées dans les secteurs économiques les plus variés. Selon le Groupe d’étude international du cuivre (ICSG), les secteurs des équipements (31%), de la construction (29%), des infrastructures (16%), des transports (13%) et de l’industrie (11%) en sont les principaux acquéreurs. En raison de sa ductilité (la propriété de se déformer plastiquement sans se rompre) et de sa conductivité électrique et thermique, le cuivre est souvent utilisé dans la fabrication de conducteurs, de commutateurs et de transformateurs électriques. Grâce à sa grande disponibilité et à son extraordinaire conductivité, son application va des biens de consommation aux voitures, en passant par les semi-conducteurs. La résistance naturelle aux conditions météorologiques et à la corrosion des sols fait également du cuivre un matériau idéal pour la fabrication de systèmes de toiture et d’installations sanitaires.

Compte tenu de ce large éventail d’applications, le prix du cuivre est un indicateur très suivi de l’économie mondiale, qui permet d’identifier des revirements de cycle conjoncturel. Les économistes et les analystes utilisent donc souvent le terme de «Docteur Cuivre» pour évaluer l’état de santé de l’économie mondiale à l’aide du prix du cuivre. D’une manière générale, une hausse des prix du cuivre reflète une forte demande de cuivre et, partant, une économie mondiale en croissance, tandis qu’une baisse peut révéler un fléchissement de la demande et un ralentissement imminent de la conjoncture. Contrairement à d’autres indicateurs, les prix des métaux sont disponibles en temps réel et à haute fréquence, ce qui en fait de bons baromètres des soubresauts de la croissance économique mondiale à court terme.

Le rôle particulier de la Chine

Il existe encore un autre lien entre le cuivre et les perspectives économiques mondiales. Étant donné que la Chine, l’une des économies à la croissance la plus rapide, consomme chaque année près de 50% du minerai de cuivre extrait par le monde, les prix du cuivre sont fortement corrélés avec la croissance économique de l’Empire du Milieu (voir graphique). Ainsi, les prix du cuivre remontent par exemple depuis janvier, après que le gouvernement chinois a décidé de lancer de nouveaux projets d’infrastructure et d’autres mesures de soutien pour redynamiser l’économie faiblissante. Ces prix du cuivre orientés à la hausse semblent donc indiquer que l’économie chinoise se rétablira grâce à ces mesures de relance conjoncturelle et pourrait, en fin de compte, donner de nouvelles impulsions à l’économie mondiale, qui se dégrade également à l’heure actuelle.

Le cuivre et la Chine sont étroitement liés

D’une manière générale, le gigantesque Empire du Milieu active la moitié de la demande mondiale d’acier, de nickel, de cuivre et d’aluminium. Dans le même temps, la République populaire est aussi le plus grand producteur d’aluminium au monde et le troisième pour le cuivre (après le Chili et le Pérou). L’économie chinoise a donc, de manière générale, une très forte influence sur les prix des métaux.

Production de mines de cuivre par pays (état en 2017)

(en milliers de tonnes métriques)
Source: ICSG

Demander un deuxième «avis»

Si on veut suivre de près l’économie mondiale, on ne peut donc pas ignorer ce que dit le «Docteur Cuivre». Mais s’en remettre uniquement à lui n’est pas judicieux non plus. En effet, les prix des matières premières sont déterminés par plusieurs facteurs, et non pas uniquement par la demande. Ainsi, une perte de production ou une perturbation de la chaîne d’approvisionnement peut également réduire l’offre de cuivre et pousser les prix à la hausse, malgré une faible croissance économique. À l’inverse, une flambée de l’offre peut peser sur les prix du cuivre, même si la demande est bonne. Sans oublier que les facteurs spécifiques à chaque pays peuvent également influer sur le prix, ce qui est en particulier le cas pour la Chine.

En outre, la monnaie américaine exerce une influence considérable, car les matières premières sont généralement négociées en dollars, même si la majeure partie de la production et de la consommation a lieu en dehors des États-Unis. C’est pourquoi les prix du cuivre et des matières premières affichent une corrélation inverse avec le dollar: quand le billet vert augmente, les prix des matières premières et des métaux tombent, généralement, et inversement. Par ailleurs, les fluctuations des prix des matières premières se reflètent dans de nombreuses monnaies d’Amérique latine et dans le dollar australien ou canadien, ces pays étant parmi les principaux producteurs de matières premières. Et lorsque les prix des matières premières ont tendance à baisser, les monnaies de ces pays s’affaiblissent généralement aussi.

Si l’on tient compte de tous ces facteurs, l’évolution récente du prix du cuivre semble indiquer que la croissance de l’économie mondiale ne fléchira pas davantage. Le cours du cuivre a regagné près de la moitié de ses pertes depuis le milieu de l’année 2018. Les monnaies des pays producteurs de matières premières se sont également stabilisées. Il ne faut toutefois pas s’attendre à une forte amélioration de la demande mondiale. Les espoirs reposent avant tout sur de nouvelles mesures de soutien du gouvernement chinois et sur le règlement rapide du différend commercial entre la Chine et les États-Unis.

Articles similaires

1 commentaire au Pourquoi vous devriez consulter le «Docteur Cuivre»

  1. Très intéressant votre information sur le cuivre. Et quand est-il de l’or actuellement ou autres métaux ?

Laisser un commentaire

Nous apprécions la discussion ouverte dans les commentaires, à condition cependant que ceux-ci aient un rapport concret avec le thème de l'article. Davantage à ce sujet dans nos règles en matière de commentaires.

* Champs obligatoires