Comment investir dans l’or?

Un portefeuille bien diversifié comporte de l’or. Il y a plusieurs façons d’investir dans ce métal précieux. Mais il convient d’observer quelques points à cet égard.

Depuis toujours, l’or attire fortement les investisseurs. Mais l’achat n’est pas toujours facile. Les investisseurs privés inexpérimentés peuvent rapidement ne plus s’y retrouver face à la multitude d’options: doivent-ils acheter de l’or physique, sous forme de lingots, de pièces d’investissement ou de pièces rares? Un produit financier, un Exchange Traded Funds (ETF) négocié en Bourse sur l’or, est-il une option plus prometteuse? Ou les actions d’entreprises minières sont-elles particulièrement lucratives? Vous trouverez ci-après quelques conseils sur les aspects à prendre en compte pour investir dans l’or.

Le rôle de l’or dans un portefeuille

La diversification est l’un des concepts de placement les plus importants de la gestion d’un portefeuille. Et l’or constitue un élément utile de cette diversification. En période d’incertitude, il s’est avéré être un bon placement en temps de crise et a donc la réputation d’être une valeur sûre. Le métal jaune présente des opportunités et des risques différents par rapport aux actions, aux obligations et à l’immobilier. Il n’est que partiellement corrélé avec ces classes d’actifs; le prix de l’or évolue souvent dans la direction opposée par rapport aux marchés des actions. En tant que «monnaie de crise», l’or permet de se prémunir contre la forte volatilité des marchés, l’instabilité politique, l’inflation, les dévaluations monétaires ou les crises économiques et financières. C’est pourquoi les investisseurs devraient ajouter une part d’or d’environ 3 à 5% dans leur dépôt de placement.

Par rapport à d’autres métaux précieux tels que l’argent, le platine ou le palladium, le marché de l’or est de loin le plus liquide. Mais l’or n’est pas un placement sans risque. Car son prix peut fluctuer considérablement par moments. Il est surtout déterminé par la demande du marché de l’industrie des bijoux et du secteur de l’investissement. En Inde, par exemple, l’or joue traditionnellement un rôle important. Dans aucun autre pays, les gens n’achètent autant de bijoux en or. Pendant la saison des mariages, les époux reçoivent de l’or et des bijoux en or de leurs proches et leurs connaissances. La saison des mariages en Inde influence donc chaque année le prix de l’or. L’argent est nettement plus utilisé dans l’industrie, aussi son prix est-il plus fortement tributaire des cycles économiques. L’argent a pour principal avantage d’être beaucoup moins cher que l’or, et donc plus facilement accessible aux petits investisseurs. Mais le marché de l’argent étant moins liquide que celui de l’or, les fluctuations de prix sont plus importantes et, par conséquent, l’investissement dans ce métal est plus spéculatif.

Demande d’or en tonnes

Source: World Gold Council

Les banques centrales comme la Réserve fédérale américaine ou la Banque nationale suisse et les institutions telles que le Fonds monétaire international sont des acteurs importants du marché de l’or. Elles détiennent une partie de leurs réserves monétaires en or. Les États-Unis possèdent les plus grandes réserves d’or du monde. Des pays comme la Chine, la Russie et l’Inde ont fortement augmenté leurs réserves d’or ces dernières années. Vous trouverez des données détaillées sur le thème de l’or sur le site internet du World Gold Council.

Les dix pays ayant les plus grandes réserves d’or dans le monde (état en mars 2019)

Source: World Gold Council

Comme le métal jaune est négocié sur les marchés internationaux en dollars, son prix est influencé par l’évolution du billet vert. Un dollar fort peut peser sur le prix de l’or, un dollar faible provoquer son envolée. C’est aussi pourquoi l’or physique présente un certain risque de change. En effet, si le dollar baisse par rapport au franc suisse, le prix de l’or baissera en francs – et inversement. Il faut également tenir compte du niveau des taux d’intérêt: s’il augmente, l’or va perdre de son attrait par rapport aux obligations. Depuis le changement de millénaire, l’or a certes massivement renchéri, mais dans une perspective à long terme, son prix n’a guère évolué pendant de longues périodes ou a parfois fortement chuté. Les investisseurs qui, depuis 1990, ont misé sur les valeurs standard sur les marchés des actions américains s’en sont finalement mieux tirés avec des actions et ce, en dépit de deux krachs boursiers dévastateurs.

À long terme, les valeurs standard américaines ont mieux évolué que les prix des métaux précieux

Source: Bloomberg

L’or s’avère tout de même indiqué pour le maintien du capital, car il conserve généralement son pouvoir d’achat à long terme. Mais il ne génère pas de revenu courant. En effet, à la différence des obligations ou des actions, l’or ne génère ni intérêts ni dividendes; il s’agit donc d’un placement «improductif». Les investisseurs peuvent uniquement réaliser des gains par le biais de hausses de prix, c’est-à-dire s’ils arrivent à vendre l’or à un cours supérieur à celui du prix de revient. De plus, la conservation d’or est soumise à des frais comme dans le cas d’un dépôt-titres.

Pièces d’investissement ou de collection?

La méthode la plus ancienne et la plus simple d’investir dans l’or est l’achat de pièces de monnaie ou de lingots physiques. Mais plus les coupures sont petites, plus le supplément à payer par rapport à la valeur de l’or de la pièce ou du lingot sera élevé. Si vous achetez deux demi-onces, vous payerez donc plus cher que pour une once en raison de la prime. À la Banque Migros, vous pouvez acquérir de l’or au guichet ou auprès du conseiller à la clientèle. Vous pouvez le faire comptabiliser sur votre dépôt-titres via le dépôt collectif, le déposer dans un compartiment de coffre-fort ou le détenir sur un compte métal. L’or en dépôt collectif et dans un compartiment de coffre-fort individuel vous appartient. Le compte métal, par contre, constitue «uniquement» une prétention de livraison envers la banque.

Pour la plupart des investisseurs privés, les pièces d’investissement connues («bullion coins»), telles qu’American Eagle, Canadian Maple Leaf, Wiener Philharmoniker et Krugerrand ou les lingots à frappe courante constituent une meilleure alternative que les pièces de collection. La valeur de collection d’une pièce rare est difficile à évaluer pour les non-initiés, et ces pièces sont négociées avec des suppléments parfois substantiels par rapport à leur valeur en or. Pour les lingots d’or, le fabricant devrait être certifié par la London Bullion Market Association (LBMA). En effet, c’est le seul moyen de négocier et revendre les lingots d’or sans problème dans le monde entier. Le London Bullion Market est la plus importante plate-forme de négoce hors Bourse pour les métaux précieux tels que l’or et l’argent. Les fabricants de lingots d’or qui souhaitent vendre leurs produits sur le marché de l’or de Londres doivent se soumettre à un examen rigoureux de la part de la LBMA. Les racines de ce marché de l’or remontent à la fin du 17e siècle, lorsque des entreprises comme la East India Company se sont lancées dans le commerce de l’or.

Pas de risque de contrepartie pour l’or physique

Les dérivés et les certificats ne font que reproduire le prix de l’or; au pire, ils peuvent arriver à échéance sans aucune valeur. Pour les investisseurs privés inexpérimentés, ces produits sont souvent difficiles à comprendre à cause de leur complexité. Ils ne donnent pas droit à une livraison de l’or physique. L’un des principaux avantages de l’or physique est que, contrairement aux dérivés ou certificats, il n’existe aucun risque de contrepartie. L’investisseur ne dépend donc pas de la solvabilité d’un émetteur. En cas d’insolvabilité, voire de faillite, une banque ne pourra pas honorer ses engagements.
En cas d’achat d’un ETF sur l’or négocié en Bourse, le fonds indiciel devrait être entièrement déposé en or physique, l’acquisition de la part de fonds permettant à l’investisseur de devenir le propriétaire légitime de l’or déposé. Toutefois, vérifiez quand et à quelles conditions le fonds indiciel est tenu de livrer l’or déposé. Cela peut être à partir d’une once d’or (31,1 g) déjà, ou seulement à partir d’un lingot de 12,5 kg. En cas de crise systémique, lorsque de nombreux investisseurs veulent faire livrer simultanément leur or, la banque n’est parfois pas tenue de livrer l’or physique. En règle générale, la livraison est assortie de frais élevés.

Actions minières spéculatives

Sur les marchés des actions, il existe une multitude d’entreprises d’extraction d’or et d’argent dans lesquelles il est possible d’investir, en particulier à Toronto (Canada), Londres (Grande-Bretagne), Sydney (Australie) et Johannesburg (Afrique du Sud). De nombreux ETF investissent aussi largement dans des actions sur l’or et l’argent. Dans l’ensemble, les actions minières montent et chutent plus vite que les prix des métaux précieux. Les actions sur l’or sont toutefois bien plus spéculatives qu’un engagement en or physique. Elles présentent des risques qui ne sont pas directement liés au prix de l’or. Il peut s’agir de scandales environnementaux, d’exigences réglementaires, de mauvaise gestion ou de fraude. (Nous vous recommandons à ce sujet le film «Gold». Il s’inspire du scandale de l’entreprise minière canadienne Bre-X Minerals, qui aurait soi-disant découvert le plus grand gisement d’or du 20e siècle). Même si les opportunités de cours semblent attrayantes, évitez d’investir individuellement dans des titres de «Gold Juniors» (actions de jeunes entreprises minières). Car les titres de ce type sont pour la plupart des tops ou des flops. Nombre de ces sociétés enregistrent des chiffres rouges. Si le prix de l’or baisse, elles plongent dans la zone de perte. Et si les entreprises de forage et de production ne trouvent pas de nouveaux gisements, les cours chutent immédiatement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Nous apprécions la discussion ouverte dans les commentaires, à condition cependant que ceux-ci aient un rapport concret avec le thème de l'article. Davantage à ce sujet dans nos règles en matière de commentaires.

* Champs obligatoires